Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GRENOBLE - la ville et sa région Plans, photos et images

Centre historique (2/5) : La vieille ville - Gratianopolis eternae

jean martin
Grenoble vers 1860 - le clocher de l'église St-Louis apparat comme repère il y a eu beaucoup de changement autour

Grenoble vers 1860 - le clocher de l'église St-Louis apparat comme repère il y a eu beaucoup de changement autour

L'age de fer, vers 900 avant Jésus-Christ semble correspondre aux débuts de l'occupation des vallées et contreforts de montagnes aux alentours de Grenoble. Les premiers établissements permanents dans la ville, d'après les fouilles archéologiques effectuées ne datent que de 500 avant Jésus-Christ, date fort approximative.

 

2 sites ont éclos parallèlement avant de ne former qu'une seule ville. Celui situé sur la rive droite, aujourd'hui le quartier St Laurent avec la montée Chalemont, offre une protection contre les vents et des possibilités de défense contre les invasions et de fuites sur les hauteurs en cas d'inondation. Le second site ,aujourd'hui la partie la plus ancienne du centre de Grenoble est une sorte de tertre sur-élevé, épargné la plupart du temps des inondations et facile à défendre en cas d'attaque est situé à coté la place Notre-dame.

 

Jusqu'à la fin du IIIème siècle , la ville n'est entourée que d'une palissade en bois et d'une fosse. Conscient des dangers venant des hordes de barbares d'outre-Rhin , les romains font fortifier la ville par une muraille large de 4 mètres et de 2,5 mètres de haut.

 

Ces remparts ne bougeront pratiquement pas pendant 1300 ans.

La ville romaine et la ville actuelle

La ville romaine et la ville actuelle

La ieille ville (Fin XIXème siècle)

La ieille ville (Fin XIXème siècle)

Place Notre-Dame

(dont plan de 1942)

 

Le quartier autour de la place Notre-Dame est le plus ancien quartier de Grenoble. Il correspond au coeur de la  "civitas" gallo-romaine. Les rues tortueuses autour de la place ne sont pas l'effet du hasard car cela permettait de s'abriter du vent.

Centre historique (2/5) : La vieille ville - Gratianopolis eternae
Place Notre-Dame . Les 2 batiments du fond ont été rasés

Place Notre-Dame . Les 2 batiments du fond ont été rasés

Place Notre-Dame .- avec les batiments construits début XXème siècle

Place Notre-Dame .- avec les batiments construits début XXème siècle

Plkace Notre-Dame. Au 1er plan monument du centenaire

Plkace Notre-Dame. Au 1er plan monument du centenaire

Ancien institut de géophysique. Aujourd'hui musée de l'évèché

Ancien institut de géophysique. Aujourd'hui musée de l'évèché

Cathédrale notre-Dame . Le placage installé sur la façade au XIXème siècle a été enlevé dans les années 90 . Elle a ainsi retrouvé sa façade d'orifgine

Cathédrale notre-Dame . Le placage installé sur la façade au XIXème siècle a été enlevé dans les années 90 . Elle a ainsi retrouvé sa façade d'orifgine

Place Lavalette

 

Place Lavalette. A gauche , la caserne Vinoy (aujourd'hui rasée) devenu musée de peinture

Place Lavalette. A gauche , la caserne Vinoy (aujourd'hui rasée) devenu musée de peinture

A l'arrière , le massif de la Bastille

A l'arrière , le massif de la Bastille

Avenue Maréchal Randon qui relie la plce Lavalette au quartier de l'Ile-Verte

Avenue Maréchal Randon qui relie la plce Lavalette au quartier de l'Ile-Verte

 Place Sainte-Claire

 

Plan de 1942

Plan de 1942

Place sainte-Claire

Place sainte-Claire

1890 - début travaux construction de la halle Sainte-Claire

1890 - début travaux construction de la halle Sainte-Claire

Halle Sainte-Claire - toujours en activité

Halle Sainte-Claire - toujours en activité

Halle Sainte-Claire et son marché

Halle Sainte-Claire et son marché

Rue Jean Jacques Rousseau entre Place St Claire et Grande Rue

Rue Jean Jacques Rousseau entre Place St Claire et Grande Rue

Rue des vieux_jésuites (ancien nom de la rue Jean-Jacques Rousseau jusqu'en 1881

Rue des vieux_jésuites (ancien nom de la rue Jean-Jacques Rousseau jusqu'en 1881

De la place Sainte-Claire à la place Jean Achard

Rue Alphand. Au bout de la rue Lycée Stendhal. Les batiments à droite de la rue ont été rasé en 1964

Rue Alphand. Au bout de la rue Lycée Stendhal. Les batiments à droite de la rue ont été rasé en 1964

Place du lycée devenue place Jean Achard

Place du lycée devenue place Jean Achard

Place Jean Achardavant la construction d'une barre de plusieurs étages

Place Jean Achardavant la construction d'une barre de plusieurs étages

Quelques rues entre place Notre-Dame et la limite sud de la vieille ville 

Rue Bayard en 1894

Rue Bayard en 1894

Rue Bayard fin XIXème siècle

Rue Bayard fin XIXème siècle

rue jean-françois Hache

rue jean-françois Hache

Place des tilleuls

Place des tilleuls

Caserne de l'Alma

Caserne de l'Alma

Rue St Jacques

Rue St Jacques

Sortie vieille ville ( rue St Jacques) arrivant sur la place Vaucanson

Sortie vieille ville ( rue St Jacques) arrivant sur la place Vaucanson

Plan de la vieille ville en 1868 - beaucoup de changements par rapport à aujourd'hui

Plan de la vieille ville en 1868 - beaucoup de changements par rapport à aujourd'hui

Place Grenette

C’est sur cette place que bat le cœur de Grenoble. Pendant des siècles, situé en dehors de l’enceinte romaine, ce ne fut qu’un champ servant de lieu de foires et de marché aux céréales et au bois voir de temps en temps de lieu de tir. Au début du XIIIème siècle (1228), grâce à l’installation d’un couvent de moines dominicains à proximité, cette aire commença à prendre de l’importance et se transforma en marché aux grains appelé granaterie ou place de la granaterie.

 

C’est en 1620 que le nom de place Grenette fut définitivement adopté. Au fil des siècles, cette place accueillit le départ des retraites militaires mais aussi les exécutions capitales à la guillotine restées publiques jusqu’au début du XXème siècle et les premières projections cinématographiques avant la création des salles de cinéma.

 

Avant le tramway ( fin XIXème siècle)

Avant le tramway ( fin XIXème siècle)

Avant le tramway - le temps des diligences

Avant le tramway - le temps des diligences

Les débuts du tramway

Les débuts du tramway

Centre historique (2/5) : La vieille ville - Gratianopolis eternae
immeuble Gagnon (beau_père de Stendahl rénové en 1929)

immeuble Gagnon (beau_père de Stendahl rénové en 1929)

Jardin de Ville

Pendant longtemps, ce ne fut qu’un immense pré enserrant les remparts moyenageux de la ville. En 1595, François de Bonne, futur duc de Lesdiguières choisit de s’y faire construire une grande demeure avec jardins comprenant un bocage arboré et un jardin à la française (qui est toujours existant). Ce petit palais resta dans sa famille jusqu’en 1719, date à laquelle il fut racheté par les consuls de Grenoble. Cela permit de conserver intact le site et d’installer les édiles municipaux dans le palais jusqu’en 1967, date d’ouverture de la nouvelle mairie située dans le parc Paul Mistral.

 

Ce jardin reste actuellement un lieu de flânerie et d’animations estivales appréciés par toutes les générations de grenoblois (ainsi que par les bandes de revendeurs de shit).

 

Plan de 1942

Plan de 1942

Jardin de ville coté Place de Gorde

Jardin de ville coté Place de Gorde

Jardin de ville avec vue sur massif de la Bastille

Jardin de ville avec vue sur massif de la Bastille

Jardin de ville avec vue sur vue sur manutention militaire (aujourd'hui rasée , c'est maintenant le parking couvert Philippeville

Jardin de ville avec vue sur vue sur manutention militaire (aujourd'hui rasée , c'est maintenant le parking couvert Philippeville

Jardin de ville avec vuesans la  manutention militaire en 2019

Jardin de ville avec vuesans la manutention militaire en 2019

Rue Montorge qui longe le jardin de ville. Au fond les anciens hospices ont été rasés

Rue Montorge qui longe le jardin de ville. Au fond les anciens hospices ont été rasés

Rue Montorge - immeubles rasés

Rue Montorge - immeubles rasés

Rue Diodore Raoult entre place de Gorde/ jardin de ville et Grande Rue

Rue Diodore Raoult entre place de Gorde/ jardin de ville et Grande Rue

Ancien hotel particulier Lesdiguières (construit début XVIIème siècle) puis mairie de Grenoble jusqu"en 1967

Ancien hotel particulier Lesdiguières (construit début XVIIème siècle) puis mairie de Grenoble jusqu"en 1967

Le même en 2019

Le même en 2019

Ancien opéra. La tour est le dernier vestige de l'ancien palais delphinal

Ancien opéra. La tour est le dernier vestige de l'ancien palais delphinal

Philippeville et autours

le parc Philippeville et ses parking souterrains ont remplacé la place de la manutention

 

Plan de 1942

Plan de 1942

Rue de la manutention en 1880

Rue de la manutention en 1880

Place de la Manutention

Place de la Manutention

La manutentionn militaire

La manutentionn militaire

La manutention en 1908 ( on aperçoit les locaux de la société des sirops TEISSEIRE)

La manutention en 1908 ( on aperçoit les locaux de la société des sirops TEISSEIRE)

La manutention en 1908

La manutention en 1908

La manutention en cours de démolition

La manutention en cours de démolition

Rue de France devenue rue de Belgrade avec les locaux de la société TEISSEIRE

Rue de France devenue rue de Belgrade avec les locaux de la société TEISSEIRE

les locaux de la société TEISSEIRE à l'angle de la rue de Belgrade et la rue de la manutention . Aujourd'hui cette entreprise fondée début du XVIIIème siècle existe toujours et est installée à Crolles (Dept de l'Isère) à 20 km de Grenoble en direction de Chambéry

les locaux de la société TEISSEIRE à l'angle de la rue de Belgrade et la rue de la manutention . Aujourd'hui cette entreprise fondée début du XVIIIème siècle existe toujours et est installée à Crolles (Dept de l'Isère) à 20 km de Grenoble en direction de Chambéry

Ancien hospice. Début de l'avenue Felix Viallet face au parc Philippeville  en 1915

Ancien hospice. Début de l'avenue Felix Viallet face au parc Philippeville en 1915

Ancien hopital civil (bibliothèque municipale de Grenoble)

Ancien hopital civil (bibliothèque municipale de Grenoble)

Cour Teisseire 

 à l'époque ou elle était tombé au niveau d'une favela - rasée depuis début XXème siècle

 

Cours Teisseire

Cours Teisseire

Expulsion cours Teisseire (début XXème siècle)

Expulsion cours Teisseire (début XXème siècle)

Expulsion cours Teisseire (début XXème siècle)

Expulsion cours Teisseire (début XXème siècle)

Expulsion cours Teisseire (début XXème siècle)

Expulsion cours Teisseire (début XXème siècle)

Place Saint-André

Dès le XIIIème siècle , cette place est occupée d'un coté par l'église Saint-André ( chapelle privé du dauphin) et de l'autre par le palais du parlement devenu palais de justice (aujourd'hui tranféré dans le quartier Europole).

Place St André (1936) avec l'église St André à gauche et l'ancien palais de justice ' ancien palais du parlement du Dauphiné) à droite

Place St André (1936) avec l'église St André à gauche et l'ancien palais de justice ' ancien palais du parlement du Dauphiné) à droite

Place St André

Place St André

Eglise St André

Eglise St André

rue Hector Berlioz (derrière l'église St André)

rue Hector Berlioz (derrière l'église St André)

Palais de justice

1 - (ex-) palais de justice avant transformation en 1897

2 - 3 - 4 vues diverses de l'ex-palais de justice

5- Construction nouvelle aile palais de justice 1897

6- Palais de justice depuis les quais de l'Isère

Palais de justice avant agrandissement

Palais de justice avant agrandissement

(ex-) palais de justice avant transformation en 1897

(ex-) palais de justice avant transformation en 1897

Construction nouvelle aile palais de justice 1897

Construction nouvelle aile palais de justice 1897

Palais de justice sur la place StAndré

Palais de justice sur la place StAndré

Palais de justice -  façade coté place St André

Palais de justice - façade coté place St André

alais de justice -  façade arrière coté quai rive droite de l'Isère

alais de justice - façade arrière coté quai rive droite de l'Isère

Arrivée à la place St André depuis la place Notre Dame en passant par la rue Brocherie

Arrivée à la place St André depuis la place Notre Dame en passant par la rue Brocherie

Les quais de l'Isère

Quai rive gauche de l'Isère

Quai rive gauche de l'Isère

Quai rive gauche de l'Isère

Quai rive gauche de l'Isère

Quai rive gauche de l'Isère

Quai rive gauche de l'Isère

Vue sur rive gauche de l'Isère ancienne caserne Vinoy aujourd'hui rasée et dont l'emplacement est  Mais la tour existe toujours

Vue sur rive gauche de l'Isère ancienne caserne Vinoy aujourd'hui rasée et dont l'emplacement est Mais la tour existe toujours

Article suivant 

Article précédent 

Commentaires

D
Bravo, en tant qu'ex grenoblois exilé c'est un vrai bonheur de plonger dans les illustrations d'un Grenoble que je ne connaissais pas... Félicitations aussi pour ce travail historique rigoureux qui permet de situer l'expansion urbaine de la ville. A quand les chapitres sur la ville neuve olympique et ses suites ?
Répondre
J
c'est pour bientôt normalement en 4 parties ; La ZUP, Malherbes, VO et Villeneuve
B
merci d'avoir rassemblé ces clichés anciens de Grenoble (à noter que le partage sur GG+ a du succès).
Répondre