Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GRENOBLE - la ville et sa région Plans, photos et images

Tramway Grenoble - Chapareillans

jean martin
  A la fin du XIXème siècle, la rive droite de l'Isère située entre l'Est de Grenoble et la frontière savoyarde est loin de connaitre la prospérité qui sera la sienne en ce début du XXIème siècle. L'industrie reste absente sur ce territoire car les torrents de la Chartreuse n'ont pas suffisamment de débit pour alimenter de grosses usines. Grâce α des sols fertiles et bien exposés, c'est l'agriculture dont la production de vin est le fer de lance qui prédomine.
 
 Mais en 1871, le phylloxera dévaste les vignes et entraîne une crise agricole persistante. Les autorités locales décident de favoriser la diversification des productions agricoles( production de viandes,oeufs,bois, pommes,poires...)  et la mise en place de nouvelles activités (accueil des touristes citadins) afin de pouvoir répondre aux besoins des grenoblois, le plus important marché local. Le tramway semble être le moyen de transport le plus approprié pour désenclaver et  d'ouvrir économiquement les  communes de la rive droite du Haut-Grésivaudan non desservies par la voie ferrée Grenoble - Montmélian - Chambery .
 
La liaison Grenoble (Gare PLM devenue SNCF)- Chapareillan est ainsi ouverte Fin 1899 sur 43 kilomètres. Elle est utilisée par des tramways α traction électrique sur une voie unique et métrique. Compagnie indépendante jusqu¦'en 1920, elle est rachetée par la VFD(Voies ferrées du Dauphiné)  régie départementale de l'Isère.
 
Mais Le destin de cette ligne va suivre celui du 1er réseau de tramway grenoblois. Dès 1933, la section Le Touvet-Chapareillan (14 Km)) est supprimée. En 1937, c'est la section Montbonnot - Le Touvet (19Km) qui est fermée. Le dernier tronτon ( Grenoble-Montbonnot) est conservée pendant la 2ème guerre mondiale et disparait fin 1947. Depuis cette date, la desserte en transport en commun de la rive gauche de l'Isère du Haut-Grésivaudan est assurée par les autobus de la SGTE puis de la SEMITAG, ou de la régie départementale VFD.
 
Tout au long du XXème siècle, ce secteur du haut-Grésivaudan subit une croissance démographique importante . De la Tronche, la commune la plus proche et la plus urbanisée du début XXème siècle au Touvet, soit  sur plus de 25 km, la population passe de 11000 âmes en 1900 à plus de 60000 habitants en 2015. De région essentiellement agricole, la zone devient très résidentielle abritant des classes moyennes et les familles issues de la bourgeoisie traditionnelle, un peu l'équivalent des Yvelines ou des « quartiers ouest » de l'Ile de France.
 
 Depuis plus de 40 ans, 2 zones industrielles, orientés plutôt vers le High-tech ont été créées. Innovallée, la mini Silicon Valley de Grenoble à cheval sur Meylan (plus grosse commune avec 17 000 habitants en 2015 ) et Montbonnot.Sur la commune de Crolles et de Bernin , une zone abritant 2 pointures en micro-electronique¦: SOITEC et ST Microelectronic (1er employeur privé de l'Isère en 2015)
De Grenoble à  Chapareillans . En bleu : frontière Isère-Savoie ( carte Michelin de 1965)

De Grenoble à Chapareillans . En bleu : frontière Isère-Savoie ( carte Michelin de 1965)

Place notre-dame (Grenoble)

Place notre-dame (Grenoble)

Dépôt ile-Verte (Grenoble) - photo de 1948

Dépôt ile-Verte (Grenoble) - photo de 1948

Pont de l'ile-verte entre Grenoble et La tronche

Pont de l'ile-verte entre Grenoble et La tronche

La Tronche - ancien hopital

La Tronche - ancien hopital

La Tronche - ancien hopital militaire

La Tronche - ancien hopital militaire

La Tronche

La Tronche

La Tronche : quartier de la petite Tronche

La Tronche : quartier de la petite Tronche

La Tronche : Le péage. A gauche , route en direction du Sappey en Chartreuse

La Tronche : Le péage. A gauche , route en direction du Sappey en Chartreuse

La Tronche : Montfleury

La Tronche : Montfleury

Gare de Meylan

Gare de Meylan

Montbonnot

Montbonnot

Saint-Ismier

Saint-Ismier

Saint-Ismier

Saint-Ismier

Saint-Ismier (1913)

Saint-Ismier (1913)

Les Ecoutoux ( St Nazaire les Eymes ( devenu chemin des écoutoux ?)

Les Ecoutoux ( St Nazaire les Eymes ( devenu chemin des écoutoux ?)

torrent de Manival

torrent de Manival

Bernin

Bernin

Gare de Crolles ( Elle existe toujours en 2017mais c'est un bureau de poste )

Gare de Crolles ( Elle existe toujours en 2017mais c'est un bureau de poste )

Crolles

Crolles

La dent de Crolles ( massif de la Chartreuse)

La dent de Crolles ( massif de la Chartreuse)

Gare de Lumbin

Gare de Lumbin

Montalieu - La Terrasse

Montalieu - La Terrasse

Pont de Montalieu

Pont de Montalieu

arrivée au Touvet

arrivée au Touvet

Gare du Touvet

Gare du Touvet

Saint Vincent de Mercuze

Saint Vincent de Mercuze

La Flachère

La Flachère

Barraux (massif de la Chartreuse à l'arrière-plan)

Barraux (massif de la Chartreuse à l'arrière-plan)

Avant Chapareillans - A l'arrière plan , le mont Granier (Massif de la Chartreuse)

Avant Chapareillans - A l'arrière plan , le mont Granier (Massif de la Chartreuse)

Chapareillans : La gare (arrière plan : massif de la Chartreuse)

Chapareillans : La gare (arrière plan : massif de la Chartreuse)

Chapareillans : une usine desservie par le tramway

Chapareillans : une usine desservie par le tramway

Commentaires

Florian 12/09/2017 22:29

Bonsoir,

Alors que je recherchais par hasard des photos anciennes de cette ligne, voilà que je tombe a nouveau sur votre blog avec une publication toute récente !
Je tiens à vous remercier pour cette "machine à remonter le temps" qui nous permet de visiter notre région au siècle dernier (voir même avant) et d'imaginer ce qu'était la vie des isérois et grenoblois à cette époque. Moi qui n'ai rien connu de tout cela (né en 1978...) je me suis pris d'une passion inexpliquée pour ce qu'était la vie de nos parents et grands parents... et la transition vers notre société contemporaine avec ses bons et moins bons côtés... Merci encore !