Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GRENOBLE - la ville et sa région Plans, photos et images

Grenoble- les trains dans la ville

jean martin

C'est en 1823 par un décret royal de Louis XVIII que débute l'histoire du chemin de fer en France. La 1ère ligne ferroviaire est ouverte entre St-Etienne et Andrezieux en 1828 mais c'est sous le règne de l'empereur Napoléon III que la France se couvre de voies ferrées.

 

Avant l'arrivée du train , le temps de transport était très long . Il fallait 16h00 de diligence pour effectuer un trajet Grenoble-Lyon (12h00 avec le service rapide). L'Isère était alors une rivière navigable. Dans le sens du courant , le trajet était rapide et sur. Des marchands et des riches grenoblois descendaient chaque année à la foire de Beaucaire en moins de 2 jours mais le retour ( à contre-courant) restait fastidieux.

 

Napoléon III fut le créateur du statut des cheminots. Il l'avait conçu en prenant modèle sur le statut des militaires car il voyait le train comme une nouvel arme un peu comme la marine en version terrestre, le train devenant un élément primordial pour la mobilité des armées en cas de conflit. En fin politique, il confia l'exploitation ferroviaire au secteur privé et la segmenta en plusieurs « concessions » indépendantes pour éviter que le pouvoir politique soit face à une structure économique hégémonique. Dans le Sud-Est, c'est la société PLM (Paris-Lyon-Méditérannée) qui fut créée.

 

Grenoble est relié au réseau ferré en 1858.La gare PLM fut construite à la limite des 2 « villes ». A l'est le centre historique ceinturé de rempart et à l'ouest un nouveau quartier populaire en pleine expansion le quartier Berriat. En 1864, la Savoie ayant été annexée par la France ( ou le contraire dixit nos voisins savoyards), le train arrive à Chambéry et après 1870, il traverse les Alpes pour atteindre l'Italie. Le tunnel prévu sous le MontGenèvre ne fut jamais  percé et la Savoie remporta la mise en récupérant le passage vers l'Italie via le tunnel de Fréjus.

 

Pendant près d'un siècle 1850-1950, le train sera le vecteur économique terrestre le plus important. Mais dés les années 30, le transport sur pneux commence à supplanter le transport ferroviaire. Les 1ères victimes en seront les lignes de tramway de campagne dont la plupart sont fermées avant la 2ème guerre mondiale. Déficitaires, la plupart des lignes de trains sont nationalisées en 1938 et la SNCF fut créée sur les décombres des 7 sociétés privées qui régissaient le chemin de fer. En 1939, la SNCF était un géant économique , un million de salariés travaillaient pour elle.

 

La première génération de train fut dominé pendant près d'un siècle par la propulsion à vapeur qui disparut définitivement au début des années 70. Quelques spécimens à des fins de conservation tourneront autour de Grenoble jusqu'au début des années 90

 

Jusqu'au début des années 60, l'infrastructure ferroviaire à l'intérieur de Grenoble bouge peu. Mais l'urbanisation galopante et la perspective des jeux olympiques provoquent de nombreux bouleversements. L'estacade entre la gare et les grands boulevards fut créée ce qui permit de recoller le quartier Chorier-Berriat au centre-ville. La voie ferrée qui relie Grenoble à la Savoie est déplacée 2,5 km au Sud de Grenoble fin 1967 et la gare construite en 1858 est rasée et remplacée par une gare plus grande et mieux adaptée au trafic grenoblois

 

L'étoile grenobloise n'a jamais été vaillante et stratégiquement elle est restée en seconde division face à Chambéry son concurrent savoyard. La ligne Grenoble-Lyon est un véritable tortillard (130 km au lieu de 95 Km par autoroute). Le TGV qui relie Grenoble à Paris emprunte cet itinéraire sur plus de 100 kilomètres mais roule à la vitesse d'un train normal.La ligne Grenoble -Valence a longtemps été une voie unique.Elle n' a été électrifiée et raccordée à la gare Valence-TGV qu'en 2012.La ligne Grenoble-Savoie n'a été complêtement électrifiée que récemment entre 2013 et 2014. Il n'y a aucune destination directe pour l'Italie (changement obligatoire à Montmélian ou Chambéry). Quand au trajet TGV Lyon-Turin , si une gare avait été prévue dans les années 90 à proximité de Pontcharra pour desservir Grenoble , il n'en est plus question actuellement. La dernière branche de l'étoile, Grenoble-Gap avec possibilité de rejoindre Marseille à travers les Alpes n'a que vocation anecdotique ou touristique avec une seule voie uniquement accessible aux motrices diesel. Il a été longtemps question de la fermer.

 

Le chemin de fer au temps de la vapeur

1857 - les 1ères locos

1857 - les 1ères locos

1905 - un train sort de la gare

1905 - un train sort de la gare

Début XXème siècle - un train vapeur dans la plaine entre Grenoble et St martin d'hères en direction de Chambéry

Début XXème siècle - un train vapeur dans la plaine entre Grenoble et St martin d'hères en direction de Chambéry

accident de train à Moirans (Entre Grenoble- Lyon et Valence) - Fin XIXème siècle / Début XXème siècle

accident de train à Moirans (Entre Grenoble- Lyon et Valence) - Fin XIXème siècle / Début XXème siècle

Début XXème siècle - un train dans Grenoble sur cours Jean Jaurès au niveau du quartier de l'Aigle

Début XXème siècle - un train dans Grenoble sur cours Jean Jaurès au niveau du quartier de l'Aigle

Début XXème siècle - un train dans Grenoble sur cours Jean Jaurès au niveau du quartier de l'Aigle

Début XXème siècle - un train dans Grenoble sur cours Jean Jaurès au niveau du quartier de l'Aigle

Projet de détournement des voies ferrées au début du XXème siècle _ il n'a jamais abouti

Projet de détournement des voies ferrées au début du XXème siècle _ il n'a jamais abouti

1936 - un train en gare

1936 - un train en gare

1936 - un train expo

1936 - un train expo

Un train vapeur dans la gare de Grenoble

Un train vapeur dans la gare de Grenoble

Un train vapeur sort de la gare de Grenoble

Un train vapeur sort de la gare de Grenoble

accident ferroviaire en gare de triage au Nord de grenoble

accident ferroviaire en gare de triage au Nord de grenoble

Gare de Grenoble dans les années 30

Gare de Grenoble dans les années 30

Quartier de l'Aigle 1950 : Encore des passages à niveau dans le centre-ville qui restreignent la circulation

Quartier de l'Aigle 1950 : Encore des passages à niveau dans le centre-ville qui restreignent la circulation

Années 60 - modification estacade entre gare et grand boulevard

Années 60 - modification estacade entre gare et grand boulevard

1963 - modification estacade entre gare et grand boulevard. Ici au niveau du cours Berriat

1963 - modification estacade entre gare et grand boulevard. Ici au niveau du cours Berriat

1963 - modification estacade entre gare et grand boulevard. Ici au niveau du cours Berriat

1963 - modification estacade entre gare et grand boulevard. Ici au niveau du cours Berriat

1973 - un des derniers trains vapeurs

1973 - un des derniers trains vapeurs

Début années 70 - un des derniers trains vapeurs au dessus de l'Isère en direction de Lyon ou Valence

Début années 70 - un des derniers trains vapeurs au dessus de l'Isère en direction de Lyon ou Valence

Le chemin de fer à l'heure du diesel et de l'électricité

Grenoble et le réseau SNCF

Grenoble et le réseau SNCF

Ancienne gare de Grenoble dans les années 50

Ancienne gare de Grenoble dans les années 50

train à St Egrève en 1960

train à St Egrève en 1960

Ancienne gare de Grenoble dans les années 60

Ancienne gare de Grenoble dans les années 60

Motrice tractant un wagon porteur en 1960

Motrice tractant un wagon porteur en 1960

Train arrivant à Grenoble par le Nord (années 60)

Train arrivant à Grenoble par le Nord (années 60)

Trains ( un autorail Decauville et une motrice de gare) dans la gare de Grenoble (années 60)

Trains ( un autorail Decauville et une motrice de gare) dans la gare de Grenoble (années 60)

BB63063 en gare de Grenoble en 1967

BB63063 en gare de Grenoble en 1967

Passage d'un train  quartier de l'Aigle en 1968

Passage d'un train quartier de l'Aigle en 1968

Nouvelle gare de Grenoble en 1967 - travaux en cours

Nouvelle gare de Grenoble en 1967 - travaux en cours

Autorail en 1972

Autorail en 1972

Train vue depuis rue de Vizille

Train vue depuis rue de Vizille

Arrivée du Talgo dans les années 70

Arrivée du Talgo dans les années 70

Turbo train au niveau de St Egrève (Banlieue Nord - rive droite Isère)

Turbo train au niveau de St Egrève (Banlieue Nord - rive droite Isère)

Première génération de TGV dans les années 80

Première génération de TGV dans les années 80

Première génération de TGV dans les années 80

Première génération de TGV dans les années 80

Train devant gare de triage de la Buisserate  (Banlieue Nord - rive droite Isère)

Train devant gare de triage de la Buisserate (Banlieue Nord - rive droite Isère)

Arrivée d'un autorail en 1984

Arrivée d'un autorail en 1984

autorail en gare de Grenoble dans les années 80

autorail en gare de Grenoble dans les années 80

autorail en gare de Grenoble dans les années 80

autorail en gare de Grenoble dans les années 80

arrivée d'un train à la Buisserate (St Egrève - Nord de Grenoble en direction de Lyon) en 1981

arrivée d'un train à la Buisserate (St Egrève - Nord de Grenoble en direction de Lyon) en 1981

train traversant un passage à niveau à St Egrève (arrière plan : le massif du Neron)

train traversant un passage à niveau à St Egrève (arrière plan : le massif du Neron)

Arrivée d'un autorail en 1984

Arrivée d'un autorail en 1984

arivée d'un Talgo pendant l'hiver 1985

arivée d'un Talgo pendant l'hiver 1985

train BB22200 à St Egrève en 1988

train BB22200 à St Egrève en 1988

train BB25200 sur le pont férroviaire traversant l'Isère au Nord de Grenoble en 1988

train BB25200 sur le pont férroviaire traversant l'Isère au Nord de Grenoble en 1988

CC72000 en 1996

CC72000 en 1996

train marchandise dans les années 2000 dans le Sud de Grenoble se dirigeant vers la gare SNCF

train marchandise dans les années 2000 dans le Sud de Grenoble se dirigeant vers la gare SNCF

BB67000 en 2009

BB67000 en 2009

Autorail Decauville

Construits par les Établissements Decauville, (Corbeil-Essonnes) ces autorails sont alors les premiers autorails diesels-électriques de France. Ils ont effectué toute leur carrière au Centre Autorails de Grenoble de 1938 à 1973. Ils étaient reconnaissables par leur silhouette caractéristique du fait de leur longs capots moteur à chaque extrémité (d'où leur surnom de « Nez de cochon »), capots qui leur furent enlevés lors de leur transformation en 1952 

Autorail Decauville sur ligne Lyon-Grenoble

Autorail Decauville sur ligne Lyon-Grenoble

Autorail Decauville sur ligne Lyon-Grenoble entrant dans la gare

Autorail Decauville sur ligne Lyon-Grenoble entrant dans la gare

Autorail Decauville  en gare de Grenoble en 1964

Autorail Decauville en gare de Grenoble en 1964

Autorail Decauville sortant de la gare de Grenoble en direction du Sud (Chambéry ou Veynes)

Autorail Decauville sortant de la gare de Grenoble en direction du Sud (Chambéry ou Veynes)

Autorail Decauville  en direction du Sud (au niveau des Grands Boulevards)

Autorail Decauville en direction du Sud (au niveau des Grands Boulevards)

Autorail Decauville  en direction du Sud (au niveau du quartier Beauvert)

Autorail Decauville en direction du Sud (au niveau du quartier Beauvert)

Autorail Decauville au Nord de Grenoble en 1971

Autorail Decauville au Nord de Grenoble en 1971

L'adieu aux Autorails Decauville en 1973

L'adieu aux Autorails Decauville en 1973

Commentaires