Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GRENOBLE - la ville et sa région

Plans, photos et images

Funiculaire de St Hilaire du Touvet

jean martin
Funiculaire de St Hilaire du Touvet
Funiculaire de St Hilaire du Touvet

Histoire du funiculaire Le funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet est situé dans le département de l'Isère. Il relie Lumbin, situé entre Grenoble et Chambéry dans la vallée du Grésivaudan, et Saint-Hilaire-du-Touvet, sur le plateau des Petites-Roches sur le flanc sud-ouest du Massif de la Chartreuse. Il est le plus pentu et l'un de plus anciens chemins de fer touristiques des Alpes françaises. Le funiculaire a été construit entre 1920 et 1923 et inauguré le 19 juillet 1924. Il était initialement desservi par le tramway qui reliait Grenoble à Chapareillan. En 1925 fut créé le Centre Médico Chirurgical...

Echirolles - Cité Viscose (2/2) : renaissance d'une cité

jean martin
Echirolles - Cité Viscose (2/2) : renaissance d'une cité
Echirolles - Cité Viscose (2/2) : renaissance d'une cité

Transformation en cité HLM En 1983, en pleine déconfiture, la cité attendait avec résignation le même sort que la cité jardin du Rondeau (devenue cité Paul Mistral). De nombreux logements sont inoccupés suite aux licenciements effectués dans l’usine et les jardins sont en grande partie laissés à l’abandon. Les rues de la cité ne sont pas au gabarit moderne. Mais l’OPAC, au lieu de raser la cité choisit de la restaurer. Les leçons tirées des expériences Mistral et Villeneuve ont-elles été prises en compte ? C’est reste une hypothèse vraisemblable. L’OPAC rajoute quelques constructions (autour de...

Echirolles - Cité Viscose (1/2) : une cité jardin ouvrière

jean martin
Echirolles  - Cité Viscose (1/2) : une cité jardin ouvrière
Echirolles - Cité Viscose (1/2) : une cité jardin ouvrière

Echirolles au début du XXème siècle Avec ses quelques 800 habitants dans les années 1920, Echirolles demeure une commune rurale. Elle est concentrée sur son activité traditionnelle : la culture des mûriers destinée à l’élevage des vers à soie. Echirolles n’est pas encore la banlieue de Grenoble que l’on connait aujourd’hui. La ville centre est encore enserrée dans ses remparts, devenus les grands boulevards et la vie échirolloise est concentré dans la partie « village », le reste étant constitués de champs. Le microcosme local reste une société rurale traditionnelle et le pouvoir politique local...

Cité BEAUVERT : ancienne cité Viscose de Grenoble

jean martin
Cité BEAUVERT : ancienne cité Viscose de Grenoble
Cité BEAUVERT : ancienne cité Viscose de Grenoble

1 -Plan de Grenoble en 1950 avec les 3 cités jardins au sud de la ville. 2- Sud de Grenoble en 1970. Au centre, le plus ancien rond-point de Grenoble et à sa droite, la cité Beauvert et à sa gauche, le village olympique. En 1926-27, La Société Nationale Viscose (SNV) construisit une usine de filature de soie artificielle dans la région grenobloise. La capitale du Dauphiné était à l’époque en plein boom économique notamment grâce à la dé-classification de la ville comme place forte qui l’enserrait dans ses remparts, au désenclavement de la région par l’extension du réseau ferroviaire et à la découverte...

Alain Carignon : le dernier baron de la droite grenobloise

jean martin
Alain Carignon : le dernier baron de la droite grenobloise
Alain Carignon : le dernier baron de la droite grenobloise

Une précocité en politique C’est un enfant du pays né en Février 1949 à Vizille. Un père, journaliste au Dauphiné Libéré, l’a –t-il prédisposé à être un bon communiquant ? Possible… Dès son adolescence, au lycée Champollion, il prend le virus de la politique et milite à l’UJP, mouvement de jeunesse gaulliste quand en 1968, beaucoup d’intellos voulaient faire la révolution et changer le monde. 1971-1983 : L’ascension En 1971, à 22 ans, c’est déjà un « vieux routier » de la politique. La droite monte une liste à Saint Martin d’hères face au pouvoir vacillant du PCF lors des élections municipales....

<< < 10 20 21 22 23 > >>