Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GRENOBLE - la ville et sa région

Plans, photos et images

PontCharra : Cité de la Viscamine et son phalanstère

jean martin
PontCharra : Cité de la Viscamine et son phalanstère
PontCharra : Cité de la Viscamine et son phalanstère

L'usine , la cité et son phalanstère La création d’une cité ouvrière et de son phalanstère (1928-1930) Au début du XXème siècle, Joseph Carre est un homme politique local, entrepreneur industriel et visionnaire ambitieux qui dirige une papèterie à Pontcharra (Isère – 40 Km de Grenoble - à la frontière savoyarde). Pour continuer de développer ses activités industrielles, il rachète un brevet permettant de produire de la soie industrielle, la viscose (à base de cellulose) et Il crée la société La Viscamine en 1928. Sa nouvelle société est l’occasion d’appliquer les théories sociales de Charles Fourier...

(3/3) Quartier Chorier Berriat Saint-Bruno : Les bobos

jean martin
(3/3) Quartier Chorier Berriat Saint-Bruno  :  Les bobos
(3/3) Quartier Chorier Berriat Saint-Bruno : Les bobos

Fin de l'histoire Plusieurs évênements vont bouleverser la vie du quartier. Tout d’abord, le retour en 1987 du tramway qui traverse d’EST en OUEST le quartier en remontant le cours Berriat jusqu’ à l’estacade (ou la passerelle pour les « vieux » grenoblois). L’installation des rails du tramway a permis de passer d’une rénovation à la "mimine" à une revalorisation à grande échelle du cours Berriat. La création du nouveau quartier Europole à la place du quartier de la Frise à partir de 1990 et l’émergence du pôle scientifique de la presqu’ile, démarré dès le milieu des années 50 autour du CEA (Commissariat...

(1/3) Quartier Chorier Berriat Saint-Bruno : La conquête de l’Ouest

jean martin
(1/3) Quartier Chorier Berriat Saint-Bruno  : La conquête de l’Ouest
(1/3) Quartier Chorier Berriat Saint-Bruno : La conquête de l’Ouest

Le quartier est délimité au Sud par la barrière des hauts immeubles du boulevard Joseph Vallier, la rue du Vercors au Nord, la voie de chemin de fer à l’Est, et enfin l’autoroute sur les berges du Drac à l’Ouest. La voie de chemin de fer marque la limite entre le quartier Choriet Berriat Saint Bruno « populaire » et le centre de Grenoble plus « bourgeois » A part les grands immeubles postérieurs aux années 50 situés sur les grands axes qui peuvent dépasser les 10 étages, il n’y a pas de grands ensembles ni de grandes tours et ni de grandes barres dans le quartier. Dans le quadrilatère rue Max Dormoy...

Aéroport Mermoz (Grenoble 1936-1967)

jean martin
Aéroport Mermoz (Grenoble 1936-1967)
Aéroport Mermoz (Grenoble 1936-1967)

Aéroport Mermoz - Au second plan , Grenoble et au fond la Chartreuse Dans le début des années 30, la mairie et la chambre de commerce tombent d’accord avec le conseil général de l’Isère et le ministère de l’air pour doter Grenoble d’un aéroport, tant pour des raisons commerciales que touristiques. Bien que des conseillers municipaux socialistes soient en désaccord avec ce projet, certains soupçonnant le ministère de l’air d’avoir des arrières-pensées militaires incompatibles avec leurs positions, le projet est adopté. La commune achète un terrain de 110 Ha au sud de Grenoble et le loue pour l’euro...

Funiculaire de St Hilaire du Touvet

jean martin
Funiculaire de St Hilaire du Touvet
Funiculaire de St Hilaire du Touvet

Histoire du funiculaire Le funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet est situé dans le département de l'Isère. Il relie Lumbin, situé entre Grenoble et Chambéry dans la vallée du Grésivaudan, et Saint-Hilaire-du-Touvet, sur le plateau des Petites-Roches sur le flanc sud-ouest du Massif de la Chartreuse. Il est le plus pentu et l'un de plus anciens chemins de fer touristiques des Alpes françaises. Le funiculaire a été construit entre 1920 et 1923 et inauguré le 19 juillet 1924. Il était initialement desservi par le tramway qui reliait Grenoble à Chapareillan. En 1925 fut créé le Centre Médico Chirurgical...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>