Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
GRENOBLE - la ville et sa région Plans, photos et images

7 articles avec quartiers et cites ouvrieres

Livet-et-Gavet, le crépuscule des usines

jean martin
Livet-et-Gavet, le crépuscule des usines
Livet-et-Gavet, le crépuscule des usines

Si Grenoble est devenue une ville « high tech », une ville de nouvelle technologie depuis le seconde moitié du XXème siècle, la petite cité industrielle de Livet et Gavet fut un exemple type de développement basé sur la houille blanche, la nouvelle technologie du début du XXème siècle. Livet-et-Gavet , vallée de la Romanche à 35 km au Sud-Est de Grenoble Situation géographique Située dans une vallée alpine de la Romanche, à 35Km au Sud-est de Grenoble en direction de Briançon par le col du Lautaret, ou de l’Alpe d’Huez et des 2 Alpes ( bien connu des cyclistes et des skieurs), Livet et Gavet est...

PontCharra : Cité de la Viscamine et son phalanstère

jean martin
PontCharra : Cité de la Viscamine et son phalanstère
PontCharra : Cité de la Viscamine et son phalanstère

L'usine , la cité et son phalanstère La création d’une cité ouvrière et de son phalanstère (1928-1930) Au début du XXème siècle, Joseph Carre est un homme politique local, entrepreneur industriel et visionnaire ambitieux qui dirige une papèterie à Pontcharra (Isère – 40 Km de Grenoble - à la frontière savoyarde). Pour continuer de développer ses activités industrielles, il rachète un brevet permettant de produire de la soie industrielle, la viscose (à base de cellulose) et Il crée la société La Viscamine en 1928. Sa nouvelle société est l’occasion d’appliquer les théories sociales de Charles Fourier...

Echirolles - Cité Viscose (2/2) : renaissance d'une cité

jean martin
Echirolles - Cité Viscose (2/2) : renaissance d'une cité
Echirolles - Cité Viscose (2/2) : renaissance d'une cité

Transformation en cité HLM En 1983, en pleine déconfiture, la cité attendait avec résignation le même sort que la cité jardin du Rondeau (devenue cité Paul Mistral). De nombreux logements sont inoccupés suite aux licenciements effectués dans l’usine et les jardins sont en grande partie laissés à l’abandon. Les rues de la cité ne sont pas au gabarit moderne. Mais l’OPAC, au lieu de raser la cité choisit de la restaurer. Les leçons tirées des expériences Mistral et Villeneuve ont-elles été prises en compte ? C’est reste une hypothèse vraisemblable. L’OPAC rajoute quelques constructions (autour de...

Echirolles - Cité Viscose (1/2) : une cité jardin ouvrière

jean martin
Echirolles  - Cité Viscose (1/2) : une cité jardin ouvrière
Echirolles - Cité Viscose (1/2) : une cité jardin ouvrière

Echirolles au début du XXème siècle Avec ses quelques 800 habitants dans les années 1920, Echirolles demeure une commune rurale. Elle est concentrée sur son activité traditionnelle : la culture des mûriers destinée à l’élevage des vers à soie. Echirolles n’est pas encore la banlieue de Grenoble que l’on connait aujourd’hui. La ville centre est encore enserrée dans ses remparts, devenus les grands boulevards et la vie échirolloise est concentré dans la partie « village », le reste étant constitués de champs. Le microcosme local reste une société rurale traditionnelle et le pouvoir politique local...

Cité BEAUVERT : ancienne cité Viscose de Grenoble

jean martin
Cité BEAUVERT : ancienne cité Viscose de Grenoble
Cité BEAUVERT : ancienne cité Viscose de Grenoble

1 -Plan de Grenoble en 1950 avec les 3 cités jardins au sud de la ville. 2- Sud de Grenoble en 1970. Au centre, le plus ancien rond-point de Grenobleet à sa droite, la cité Beauvert et à sa gauche, le village olympique. En 1926-27, La Société Nationale Viscose (SNV) construisit une usine de filature de soie artificielle dans la région grenobloise. La capitale du Dauphiné était à l’époque en plein boom économique notamment grâce à la dé-classification de la ville comme place forte qui l’enserrait dans ses remparts, au désenclavement de la région par l’extension du réseau ferroviaire et à la découverte...

1 2 > >>