Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GRENOBLE - la ville et sa région Plans, photos et images

Téléphérique de Grenoble : la carte postale

jean martin
Téléphérique (1970) et quartier St-Laurent

Téléphérique (1970) et quartier St-Laurent

 

Génèse du projet

Avec le développement du tourisme « blanc » au début du XXème siècle, Grenoble devient une étape sur la route des massifs alpins environnants. Grâce au déclassement de Grenoble comme place forte militaire, le site de la Bastille devient accessible au grand public.

Afin de doter la ville d’une vitrine touristique et de relier la Bastille à Grenoble par un moyen de transport, Paul Michoud, vice-président du syndicat d’initiative — soutenu par Paul Mistral puis Léon Martin, maires de Grenoble entre 1919 et 1959 — propose la création d’un téléphérique.

Le téléphérique de Grenoble-Bastille sera le premier au monde construit en zone urbaine. Il partira de 213 m à 475 m d'altitude par-dessus l'Isère avec une longueur de 700 mètres, une pente moyenne de 42% et un pic à 70%

La construction

La crise des années 30 entraîne une politique économique protectionniste. Le constructeur doit répondre à des exigences en matière de coût de revient, d’ingénierie, de références multiples et de nationalité. Contre toute attente, la société allemande, Bleichert, proposant le système le plus simple et le plus sûr avec le meilleur rapport qualité-prix, est sélectionnée. Le financement est assuré par un emprunt de la ville et l’équipement est confié en régie à la chambre de l’industrie touristique.

L’architecte Jean Benoit signe les plans des deux gares. Elles sont de style radicalement différent. Le volume de la gare inférieure est allégé par une voûte surplombant le quai Stéphane-Jay. La gare supérieure se veut massive à l’image des édifices militaires

Evolution du téléphérique

1934 : le téléphérique démarre son exploitation commerciale. Il est inauguré le 29/09/1934 par Albert LeBrun président de la république. Les premières cabines, réalisées par l'entreprise allemande Bleichert, présentent 12 pans. Leur capacité est de 15 personnes.

1951 : Forme rectangulaire et angles arrondis pour la seconde génération de cabines qui peuvent transporter 21 voyageurs.

1976 : TBP-Téléphérique bicâble pulsé « Made in Grenoble » grâce à l'ingénieur Denis Creissels et à l'entreprise Pomagalski, les bulles de métal et de plexiglas partent à l'ascension de la Bastille depuis une nouvelle gare inférieure, de verre et de lumière. Lors de l’ inauguration, les officiels resteront bloqués en l'air pendant plusieurs heures. La capacité passe à 6 personne(s) avec un débit de 650 personnes/heure et une vitesse d'exploitation de 6 m/s.

Utilisation

Ce téléphérique tourne toute l'année à l'exception du mois de janvier ou a lieu la maintenance, il est ouvert certains jours d'été jusqu'à minuit. On a toujours la possibilité de rentrer à Grenoble à pied en passant par les tunnels du jardin des Dauphins ou par l’escalier qui arrive au quartier Saint-Laurent (entre 1000 et 1100 marches !)

Construction du téléphérique (1934)

Construction du téléphérique (1934)

Construction du téléphérique (1934)

Construction du téléphérique (1934)

Téléphérique (1934-1951) : La gare de départ, Au-dessus du quartier St Laurent, Vue panoramique sur Grenoble ,Le Moucherotte (Vercors) en arrière plan
Téléphérique (1934-1951) : La gare de départ, Au-dessus du quartier St Laurent, Vue panoramique sur Grenoble ,Le Moucherotte (Vercors) en arrière plan
Téléphérique (1934-1951) : La gare de départ, Au-dessus du quartier St Laurent, Vue panoramique sur Grenoble ,Le Moucherotte (Vercors) en arrière plan
Téléphérique (1934-1951) : La gare de départ, Au-dessus du quartier St Laurent, Vue panoramique sur Grenoble ,Le Moucherotte (Vercors) en arrière plan

Téléphérique (1934-1951) : La gare de départ, Au-dessus du quartier St Laurent, Vue panoramique sur Grenoble ,Le Moucherotte (Vercors) en arrière plan

Téléphérique (1951-1976)
Téléphérique (1951-1976)
Téléphérique (1951-1976)
Téléphérique (1951-1976)

Téléphérique (1951-1976)

Téléphérique (1976-) : 3ème génération

Téléphérique (1976-) : 3ème génération

Commentaires

Angelilie 06/06/2017 15:17

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo. à bientôt.