Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GRENOBLE - la ville et sa région Plans, photos et images

Histoire du centre de Grenoble, des enceintes militaires et de l'urbanisation

jean martin
Histoire du centre de Grenoble, des enceintes militaires et de l'urbanisation

Histoire des enceintes : des romains au XIXème siècle

On a du mal à imaginer aujourd’hui que Grenoble fut une ville pendant très longtemps littéralement corseté de remparts. Grenoble a d’abord été fortifié sous l’empire romain dont les remparts ont perduré jusqu’au XVIème siècle. Située dans une zone frontalière, (40 km de la Savoie jusqu’en 1860, puis de150 km de la frontière italienne ensuite), Grenoble a longtemps été une place forte militaire ( jusqu’ à 15% de personnels militaires dans la population) qui n’a été déclassée qu’en 1925. Les dernières lignes à être érasées furent les remparts Sud donnant naissance aux grands boulevards et les remparts Est donnant naissance au Boulevard Maréchal Leclerc. Quelques survivances de ce passé existent encore, dont les plus visibles sont les derniers bouts de remparts Est entre le Bd Jean Pain (à proximité du parc Paul Mistral) et la plus au Sud des 3 tours de l’Ile Verte, 2 des portes (France et Saint-Laurent) et la tour proche du musée de peinture (limite vieille ville).

Enceinte romaine

Elle a été construite entre 285 et 293 sous l’empire romain avec 30 tours semi-circulaire et 1,6 km de long. Grenoble s’appelait encore Cularo et était simple vicus romaine Elle ne prendra le nom de Gratianopolis qu’un siècle plus tard (vers 380) en accédant au rang de civitas romaine. La surface de la ville était de 9 Ha.

Enceinte Lesdiguières

Elle a été construite à partir de 1591 en commençant par la partie montagneuse : Rabot, Bastille. Elle est complétée entre 1611 et 1619 et mesure 2,5 Km. La surface de la ville passe à 36 Ha.

Enceinte Créqui

Commencé en 1640, arrétée à cause des grosses inondations de 1651, elle est terminée en 1670-75. La surface de Grenoble passe’ à 45 Ha.

Enceinte Haxo

Suite aux guerres napoléoniennes et à l’occupation austro-sarde de la ville en 1815, les autorités militaires décident de renforcer la défense de la ville et construisent entre 1823 et 1848 une nouvelle enceinte sous la férule du Général Haxo. La ville passe à 100 Ha.

Enceinte 1880-81

Dernière évolution des remparts, la ville englobe désormais les nouveaux quartiers industriels de l’Ouest (Quartier Berriat) et permet la création d’un nouveau centre-ville (la nouvelle ville) à côté de la vieille ville et de l’extension « Haxo » au Sud du vieux centre.

Une ceinture de forts, aujourd’hui désaffectée est installée autour de Grenoble (Fort St-Eynard, Fort 4Seigneurs à Herbeys, Fort Barraux Vers Pontcharra, Le murier à St Martin d’Heres, Comboire à Seyssins, Le Bourcet à Corenc, Montavie à cheval sur Brié-et-Angonnes et Bresson) en plus de la Bastille.

Aujourd’hui, la ville s’étend sur plus de 1800 Ha.

Vue aérienne du centre historique de Grenoble

Vue aérienne du centre historique de Grenoble

Grenoble au XIXème siècle

Au début du XIXème siècle, la ville de Grenoble est une place forte militaire. Elle n'est pas très étendue et se concentre dans ce que l'on appelle aujourd'hui la vieille ville. Celle-ci était déjà existante à l'époque gauloise sous le nom de Cularo, devenue sous l'empire romain en 380 Gratianopolis. Ces limites correspondent à celles des fortifications érigées 2 siècles plus tôt par le connétable Lesdiguières.

La ville n’est pas très riche et ne possède pas les somptueuses places réalisées au XVIIIème siècle dans la plupart des capitales régionales. Il n'y a pas de beaux quartiers et environ 20,000 habitants peuplent la petite capitale du Dauphiné.

En 1815 la défaite de l'empereur et l'invasion des troupes austro-sardes a laissé des traces dans l'imaginaire grenoblois de l'époque. L'armée française décide de reconstruire une partie des remparts, la frontière n'étant qu’à 40 kilomètres (Aujourd'hui limite Isère-Savoie).De son côté le conseil municipal grenoblois, suite au fort accroissement démographique de la ville souhaite en étendre le périmètre urbain.

Après d'âpres négociations entre l'armée et les pouvoirs municipaux, les remparts (fortifications Haxo) sont déplacés au Sud. Une extension de la ville sur ces nouveaux terrains est décidée et donne naissance vers 1850 à un nouveau quartier ("le Sud"). Contrairement à la vieille ville restée essentiellement populaire, celui-ci abrite dans un environnement urbanistique très moderne (rues rectilignes, larges et pavées avec les premiers grands immeubles grenoblois) la bourgeoisie naissante. Le coeur du quartier est la place d'armes (ou place de la Constitution) devenue place de Verdun et est le centre administratif de nombreux "pouvoirs" (préfecture, état-major militaire, université).2 faubourg extéreurs sont absorbés par la ville: Saint-Joseph et très-Cloitre.

En 1880, au vu des enseignements de la guerre de 1870 contre les prussiens, une nouvelle extension des fortifications englobe l'ensemble du quartier Berriat et le secteur de la gare de chemin de fer. La municipalité rachète les terrains correspondants aux anciens remparts Ouest et leurs glacis, ce qui permet l'émergence d'un nouveau quartier "hausmannien" avec ses belles places, ses larges rues bordées d'arbres et ses bâtiments de prestige. Grenoble gagne définitivement son statut de capitale régionale.

La création de ce dernier quartier va avoir comme conséquence le déplacement vers l'Est du poumon économique de la ville. Les commerces les plus importants, la bourgeoisie, les centres de l'activité économiques (banques, industrie) vont s'installer en masse dans les bâtiments « hausmanniens ». Au début du XXème siècle, le noyau central de Grenoble est constitué et permet à la ville d’être sur les rails pour devenir la 10ème métropole française.

Plan du centre historique de Grenoble

Plan du centre historique de Grenoble

Evolution de l'urbanisation grenobloise au XXème siècle

Seul une partie du centre historique est bâti

Seul une partie du centre historique est bâti

l'urbanisation a progressé mais Grenoble est encore enserré par les remparts construits en 1880. Le quartier Berriat St-Bruno à l'Ouest et l'Ile Verte à l'Est s'urbanise

l'urbanisation a progressé mais Grenoble est encore enserré par les remparts construits en 1880. Le quartier Berriat St-Bruno à l'Ouest et l'Ile Verte à l'Est s'urbanise

Les enceintes militaires ont sauté et les quartiers de l'expansion (au sud de Grenoble) sont sortis de terre

Les enceintes militaires ont sauté et les quartiers de l'expansion (au sud de Grenoble) sont sortis de terre

Il ne reste pratiquement plus de terrains vierges  à Grenoble.

Il ne reste pratiquement plus de terrains vierges à Grenoble.

Les façades au cours des siècles

Histoire du centre de Grenoble, des enceintes militaires et de l'urbanisation
Histoire du centre de Grenoble, des enceintes militaires et de l'urbanisation
Histoire du centre de Grenoble, des enceintes militaires et de l'urbanisation
Histoire du centre de Grenoble, des enceintes militaires et de l'urbanisation
Histoire du centre de Grenoble, des enceintes militaires et de l'urbanisation

Le Centre historique :

- Esplanade et quartier Saint-Laurent

http://grenoble-cularo.over-blog.com/2015/05/esplanade-et-quartier-saint-laurent.html

- Vieille ville : place Grenette, place Sainte-Claire, place Notre-Dame,place Saint André, rue Félix Poulat..

http://grenoble-cularo.over-blog.com/2015/06/la-vieille-ville.html

- Quartier SUD du centre historique : place de Verdun, place Vaucanson, rue Lesdiguières, Faubourg Saint-Joseph...

http://grenoble-cularo.over-blog.com/2015/07/quartier-sud-du-centre-historique-de-grenoble.html

- Nouvelle ville / Ville Hausmannienne : place Victor Hugo, Bd Gambetta, rue Thiers, Rue Lakanal , place de la Bastille, quartier de l'aigle...

http://grenoble-cularo.over-blog.com/2015/08/la-nouvelle-ville-ou-ville-hausmanienne.html

- Quartiers autour de la gare :Cours Jean Jaurès & Saint-André, la gare SNCF, Sacré-Coeur, quai de l'isère...

http://grenoble-cularo.over-blog.com/2015/09/quartiers-de-la-gare.html

Commentaires

dumas 10/02/2017 16:40

Bonjour,
Bravo à vous pour ces pages.
Auriez-vous des réferences bibliographiques à me donner pour ces évolutions urbaines, aménagements, pont, enceintes... qui préciseraient les dates ?
En vous remerciant par avance.
Cordialement
Dominique Dumas

jean martin 12/02/2017 00:31

Bonsoir,
quelques ouvrages historiques concernant Grenoble :
- Grenoble, deuxsiècles d'urbanisation de Jean-François Parent ( très détaillé avec plein de cartes et photos en noir et blanc en 180 pages format A4 sur Grenoble entre 1815 et 1965) ça doit se trouver dans les fonds régionaux des bibliothèques municipales de Grenoble et de la Banlieue
- Grenoble de César à l'Olympe par Paul Dreyfus. Grenoble depuis les gaulois jusqu'à 1965 Peu de photos et de schéma mais bien raconté avec un tas d'anecdotes sur les personnages historiques. Moi je l'ai trouvé chez OZANAM à Vaulnaveys .

cdlt,
Marius38600