Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GRENOBLE - la ville et sa région Plans, photos et images

Le quartier de la Bajatière

jean martin
Le quartier Exposition-Bajatière en 1928

Le quartier Exposition-Bajatière en 1928

Localisation du quartier de la Bajatière

Au nord, le quartier butait jusqu'en 1924 contre les remparts du général Haxo,. Après leurs destructions, ils laissèrent la place au boulevard des Alpes devenu boulevard Jean Pain le 22 décembre 1944.

Côté sud,, la limite correspond à l'ancienne voie ferrée Grenoble - Chambéry, transformée en avenue des Jeux olympiques en 1978. Depuis l'urbanisation du début des années 1960 le quartier jouxte un nouveau voisin, le quartier Malherbe.

À l'ouest, le quartier est limitrophe à celui de la Capuche.

À l'est, le quartier de la Bajatière est frontalier aux quartiers populaires de l’Est grenoblois : Valmy, Jeanne d’arc, Abbaye, Léon Jouhaux,Teisseire .

Aujourd'hui : Carte du quartier Exposition la Bajatière fournie par l'union de quartier

Aujourd'hui : Carte du quartier Exposition la Bajatière fournie par l'union de quartier

Vues aériennes  de La Bajatière vers 1930
Vues aériennes  de La Bajatière vers 1930

Vues aériennes de La Bajatière vers 1930

Historique du quartier

Le nom du quartier la Bajatière est tiré du patronyme d'un vendeur de tableaux et d'objets d'art grenoblois, Claude-Auguste Bajat.

En 1880, au dela des remparts Sud de Grenoble, Le quartier se compose de quelques constructions le long de la voie allant à Eybens au milieu de champs agricoles.

Avant la Première Guerre mondiale, Grenoble est une place forte militaire et les tentatives pour desserrer l’étau des fortifications restent sans effet. L’ensemble des faubourgs au Sud des remparts (Eaux-Claires, Capuche, Bajatière et Grand Chatelet) ont débordé sur les zones des servitudes militaires et ne sont plus démographiquement négligeables (environ 4000 habitants sur 75000 grenoblois en 1914).

Après la 1ère guerre mondiale, la dé-classification de Grenoble de la fonction de place forte militaire et le démantèlement des remparts Sud (entre 1925 et 1943) permet de transformer la Bajatière en quartier d’habitation et de le rattacher à la ville.

Le terme Exposition est rajouté au nom du quartier dès les années 1930 après le déroulement de l'exposition internationale de la houille blanche de 1925. Le terme de quartier Exposition-Bajatière est utilisé officiellement dans l'administration de la ville. Sociologiquement le quartier est alors composé d’employés de bureau avec peu d’étrangers (moins de 10% de la population).

A partir des années 30, avec la densification et des implantations de bâtiments et de maisons se faisant au hasard des lots, l’aspect du quartier changea rapidement. Le pavillonnaire grignota une grosse part du quartier avec la construction de maisons de plus en plus serrées, avec une architecture de plus en plus insipide.

En 1962, ce quartier est considéré par le conseil municipal avec l’ensemble des quartiers situés au sud des anciens remparts comme celui des occasions perdues confirmant les inquiétudes qu’avait exprimé le maire de Grenoble Paul Mistral pendant ses mandats (1920 -1932).

Parc Paul Mistral - Vélodrome et Palais des sports  - A droite, secteur du Bd Clémenceau - A gauche la mairie (c'est le gros cube vitré)

Parc Paul Mistral - Vélodrome et Palais des sports - A droite, secteur du Bd Clémenceau - A gauche la mairie (c'est le gros cube vitré)

 Aujourd’hui,

Le quartier Exposition-Bajatière reste essentiellement pavillonnaire sauf dans sa partie nord, où l'urbanisation plus tardive a favorisé la construction d'immeubles le long du boulevard Clemenceau dans les années 1930.

Au début du XXIème siècle, les statistiques démographiques(1) indiquent que le quartier abrite une population issue essentiellement des classes moyennes. Les diplômés de l’enseignement supérieur représentent plus de 45% des actifs (42% en moyenne à Grenoble mais seulement 12% à la cité Paul Mistral et 21% à Teisseire). Le nombre d’immigrés est peu important par rapport à la moyenne grenobloise (10% contre 16%). 2/3 des ménages sont imposables à l’impôt sur le revenu.

en 2011, le PLU de la ville de Grenoble classe la Bajatière dans les quartiers dont le taux de logements sociaux est trop bas par rapport à la moyenne municipale et l’une des priorités sera d’augmenter le nombre de logements sociaux dans le quartier.

  1. statistiques du S.I.G modulées en fonction des composantes IRIS qui sont : Bajatière-Est, Bajatière-Ouest, Diables Bleus, Clémenceau et une partie de Peretto.

https://sig.ville.gouv.fr/Territoire/38185/onglet/DonneesLocales#

Le quartier de la Bajatière
Vue du quartier depuis les villas du Sud de la Bajatière

Vue du quartier depuis les villas du Sud de la Bajatière

Erasement des fortifications (1932)

devenu depuis le Bd Jean Pain

Le quartier de la Bajatière
Le quartier de la Bajatière
Le quartier de la Bajatière

Boulevard Jean Pain (1965)

Le quartier de la Bajatière

Parc Paul Mistral

Vue sur le parc Mistral en 1953 avec la tour Perret et le le palais de l'exposition de 1925 rasé pour les Jeux olympiques pour construire la patinoire (dévenue halle Clémenceau)

Vue sur le parc Mistral en 1953 avec la tour Perret et le le palais de l'exposition de 1925 rasé pour les Jeux olympiques pour construire la patinoire (dévenue halle Clémenceau)

Construction de la tour Perret (1924)

Construction de la tour Perret (1924)

Construction du palais des sports en 1966  pour les Jeux Olympiques de 1968

Construction du palais des sports en 1966 pour les Jeux Olympiques de 1968

Palais des sports terminé

Palais des sports terminé

Le même sous la neige - immeubles du bd Clémenceau

Le même sous la neige - immeubles du bd Clémenceau

Avenue Albert 1er de Belgique

Le quartier de la Bajatière

Avenue Jean Perrot

Avenue Jean Perrot - Début XXème siècle
Avenue Jean Perrot - Début XXème siècle
Avenue Jean Perrot - Début XXème siècle
Avenue Jean Perrot - Début XXème siècle

Avenue Jean Perrot - Début XXème siècle

Eglise  et école (aujourd'hui fermée)  Saint-François de Sales

Le quartier de la Bajatière
Le quartier de la Bajatière

Maison de la culture

Maison de la culture ou MC2 vers 1970

Maison de la culture ou MC2 vers 1970

Groupe Ferry

Quelques exemples aussi existent de constructions de logements HBM par des sociétés privées, comme les six immeubles rue Jules Ferry réalisés par la société Mon logement (vers 1932). Toutes ces habitations se ressemblent : ce sont des petits immeubles en long, de quelques étages (4 ou 5), regroupés en résidence, de quelques étages (4 ou 5). Leurs façades sont régulières, sans ornements, les halls d’entrée sont à l’extérieur et les toits généralement en pente sont en tuiles mécaniques. Les planchers sont réalisés en béton.

Le projet

Le projet

rue Jules Ferry

rue Jules Ferry

Boulevard Clémenceau

Vue depuis la tour Perret ( autour des années 50)

Vue depuis la tour Perret ( autour des années 50)

Vue aérienne

Vue aérienne

Bd Clémenceau - détail d'un immeuble construit dans les années 30

Bd Clémenceau - détail d'un immeuble construit dans les années 30

 Groupe Pierre LOTI

Même type de construction que le groupe Ferry

Le projet

Le projet

un des 3 immeubles de l'ensemble

un des 3 immeubles de l'ensemble

un des 3 immeubles

un des 3 immeubles

Piscine de l'abbaye

Il y a eu jadis une piscine dans ce quartier (elle était limitrophe au quartier de l'Abbaye-Jouhaux). Au départ, c'tait une gare de train ou tramway désaffectée (?) et aujourd'hui ,c'est une médiathèque.

Avant : une piscine

Avant : une piscine

Aujourd'hui : une médiathèque

Aujourd'hui : une médiathèque

Groupe scolaire de la Bajatière

 

Il a été construit en 1964

Il a été construit en 1964

  Lycée Emmanuel MOUNIER

Le quartier de la Bajatière
En 1966 Depuis l'avenue Marcellin Berthelot

En 1966 Depuis l'avenue Marcellin Berthelot

Les diables bleus - des durs à cuire -

Le nom de diables bleus a été donné par les allemands aux chasseurs (alpins et autres) pendant de la 1ère guerre mondiale. Le « Camerone » (1) des chasseurs eu lieu en 17 Juin 1915 sur le front des Vosges sur le flanc de l’Hilsenfirst. Alors qu’ils pensaient les avoir tous tués, les allemands subirent une violente contre-attaque à la baïonette de la part des survivants du 7ème Bataillon des chasseurs alpins et s’enfuirent ventre à terre jusqu’au bas de la montagne en affirmant avoir été attaqués par des diables bleus (« blauen teufeln »).

Un monument à la gloire des 65000 chasseurs tombés pour la France lors de la 1ère guerre mondiale, (œuvre d’E. Fraisse) a été inauguré en 1936 à la limite du parc Paul Mistral. Autour du monument, 32 bornes blanches symbolisent les différents bataillons de chasseurs.

  1. Célèbre exploit des légionnaires au Mexique. Le 30 Avril 1863, à Camerone au Mexique, 63 légionnaires résistèrent courageusement à 2000 mexicains. Les 6 derniers légionnaires en état de se battre chargèrent vaillamment avant d’être submergés. (Bilan des combats côté légionnaires 40 morts et 17 blessés , tous prisonniers sauf un. Coté mexicains 190 morts et 300 blessés – source WIKIPEDIA)
Le quartier de la Bajatière
Le quartier de la Bajatière
Le quartier de la Bajatière

Commentaires

real 18/02/2016 18:50

Bonsoir l usine se trouvée rue de la bajatiere dans les batiments de l actuel club de gym.
Pour trouver des photos de ce quartier peut on consulter des archives municipale sur internet ainsi que le dauphiné.??

jean martin 04/03/2016 23:33

Bonsoir,
rien trouvé sur l'usine de chocolat de la Bajatière pourtant il y avait des chocolaterie plein la ville a une époque.
Quand aux photos sur ce quartier, il n'ya pas grand chose hormis quelques cartes postales sans importance.
Vous pouvez consulter les sites suivants :
https://www.facebook.com/archivesphotoledauphine/photos (Plein de photos de Grenoble entre 1945 et 1980 mais il faut un compte facebook - au moins s'en créer un bidon avec rien dessus )
http://archives.grenoble.fr/site/index.html#
www.delcampe.net
Reste des fonds régionaux des différentes bibliothèque de Grenoble (L'union de quartier Bajatière a édité un fascicule sur son histoire mais je ne l'ai pas encore cherché)
cdlt

real 19/01/2016 18:30

magnifique photos j ai habite de nombreuse annee a la baja j ai entendu dire qu il y avait autre fois une fabrique de bonbon ; d ailleur l emplacement de cette usine serait surement a la place de l actuel salle de gym rue de la bajatiere on peut encore y distinguer un bout de cheminee en brique rouge
elle a été raccourci car elle risqué de tomber mais quand j etais petit elle était beaucoup plus haute , j ai joué dans la cour de cette batisse et en fond de cour se trouvé un edifice surement l endroit ou l on fabriqué les bonbons .
a l etage de ce batiment se situe deux fours en fonte et beaucoup de mobilier ancien des armoires et etageres en bois ;j ai meme chapardé une fiole en verre contenenant des restes de concentré aux sucres et parfumé a la framboise ....malheureusement je n ai pas de photos de cette rue de l epoque si vous en possedé n hésitez^pas .
idem pour la piscine de l abbaye les bains j ai le privilege de m y etre baigné j avais environ dix ans ....et l eau du verderet qui alimenté la piscine était glacial meme en été ...la aussi des photos seront bien venues

jean martin 01/02/2016 23:25

Bonsoir,
si vouavez lz nom des rues ou était situé cette usine à bonbons, peut_être que je pourrais retrouver qqchose
cdlt

real 29/01/2016 19:29

Bonsoir la piscine se trouvait bien a la baja et limitrophe de l abbaye .
Pour l usine je n ai pas le nom a mon grand regret ...peut on se procurer des photos...ailleur peut etre de particulier ..

jean martin 21/01/2016 20:56

Bonsoir,
difficile trouver des photos d'époque libre de droits sur ce quartier de Grenoble à part sur l'exposition de la houille blanche de 1925. On doit bien en trouver aux archives municipales ou à celle du Daubé . Pour ce qui concerne la piscine de l'abbaye les bains , il ya une photo quoique un peu défraichie d'elle dans la page concernant le quartier de l'Abbaye (est-elle a la bonne page ?). Si vous avez le nom de la fabrique de bonbons, ce la pourrait m'aider à rechercher des documents concernant ce lieu
cdlt